2017-10-11

Entre-Deux-Mondes _ Julie Arkinson

 Entre deux Mondes 2017

Du 11 octobre au 25 novembre

ENCADREX présente ENTRE-DEUX-MONDES, la septième exposition solo de l'artiste JULIE ARKINSON.

Le VERNISSAGE de l'exposition aura lieu le mercredi 11 octobre de 18h à 21h.

ENTRE-DEUX-MONDES regroupe une trentaine d’œuvres sur papier réalisées de 2015 à 2017 à Tucson en Arizona et dans l’aile fantôme du 305 Bellechasse à Montréal.
L’élément déclencheur de cette série est l'émouvant portrait d’une enfant dessiné par Diego Rivera que JULIE ARKINSON a vu lors d'une visite de l'atelier de l'artiste à Mexico.
Ensuite, il y a l’intuition, soutenue depuis très longtemps, de la présence d'un espace particulier entre la vie et la mort, entre ce que l’on voit et ce que l’on ne voit pas, qu’il y a en effet un ENTRE-DEUX-MONDES, ni réel, ni imaginaire mais tenant des deux.
Et finalement, il y a un désir d’agir sur son travail comme le temps sur ces œuvres qui traversent les siècles. Le tableau altéré par le temps agit pour elle comme objet de transition et de connexion entre le passé et le présent. Les corps de ses personnages sont donc volontairement effacés, tronqués et métissés. La ligne est fragile, les contours parfois incertains. En effaçant des éléments du tableau, elle ACCÉLÈRE L'ŒUVRE du temps et invite le spectateur à LE terminer lui-même et à plonger dans son ENTRE-DEUX-MONDES.

Elle dessine et peint sur papier avec l’huile, le fusain et le pastel. Née en 1970, diplômée de l'Université Concordia en 1997, JULIE ARKINSON vit et travaille entre Montréal et l'Arizona. Elle compte six expositions solos dont DÉPARTS au Musée des beaux-arts de Mont-Saint-Hilaire (2007). Son travail a aussi été présenté dans la cadre de plusieurs expositions de groupe. Ses œuvres font parties de collections privées et publiques

Visite de l'Exposition

Du 11 octobre au 25 novembre du lundi au samedi de 10h à 16h

Visites en compagnie de l'artiste

Sur RDV Du 11 au 19 octobre 514-708-2429 This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

juliearkison.com - facebook.com/juliearkinson

2017-08-21

NEW DAWN FADES

John Londoño

2007-2017

Photo : John Landono

Survol des dix dernières années de la carrière du photographe montréalais John Londoño, l’exposition NEW DAWN FADES retrace l’intérêt singulier de l’artiste pour le portrait, nous donnant ainsi à voir autant de tirages intimistes que d’images immortalisant des personnalités telles que Beck, Xavier Dolan, Charlotte Gainsbourg, Grimes et Vanessa Paradis.

Dans le sillon d’Anton Corbijn et d’Hedi Slimane, dont le Rock Diary a eu une influence déterminante sur la pratique de John Londoño, NEW DAWN FADES permet de saisir l’essence du travail de cet artiste né au Venezuela, dont la sensibilité esthétique et l’aisance à passer de l’underground au mainstream confèrent à ses sujets une incandescence magnifiée.  À travers celle-ci, la grâce rejoint le bagout et la pureté brute et crue de diamants impolis immortalisés par Londoño, dont les photos ont fait autant de bruit dans Les Inrocks et Elle, que dans Dress to Kill Magazine et The Guardian.

Si John Baldessari soulignait à gros trait le rôle essentiel de la lumière pour la photographie par cette boutade :

« All these people on the images meet here because of it »

[Tous ces gens se rencontrent ici, dans les images, à cause d’elle],

il serait convenu de dire, en parlant de John Londoño, qu’à l’inverse, la rencontre avec la lumière tient ici de l’aura incomparable dont il enceint tous ces individus.


2017-03-29

BELLEAU & BELLEMARE.  De Jazz et d'eau fraîche

BELLEAUBELLEMARE 01

 

 

 

 

 

 

«Les intentions du créateur, lorsqu'il se retrouve devant sa toile, sont multiples et mystérieuses. Définir l'espace, en mesurer toute l'intensité au moyen de rythmes, de couleurs et de textures, voilà les objectifs que Michel BELLEAU s'est fixés dans sa plus récente production.» – Jules Arbec

BELLEMARE est avant tout magicien. Pour cette exposition, il libère les images de leurs contextes originaux et formule des incantations sous forme de collages afin de sauver l'humanité des risques du Jazz. L'artiste opère désormais sous le titre d’Artiste Magicien Émissaire de la Société du Cosmos.